SCOOP – Renault prépare le futur.

le 1er décembre 2017 –  SCOOP (pour « Système Coopératif ») est un projet pilote de déploiement en conditions réelles de circulation de la connectivité de demain entre véhicules (V2V) et entre véhicules et infrastructures (V2X). Ce projet est développé en partenariat avec différents acteurs en France : le ministère de la transition écologique et solidaire, les collectivités territoriales, les gestionnaires d’infrastructures, les universités et les centres de recherches et d’études scientifiques. Le Groupe Renault s’investit dans le projet SCOOP afin de tester de nouvelles technologies sur Renault Mégane. Ce projet permet également à ses clients flottes de se retrouver au cœur d’une expérimentation autour des véhicules connectés du futur.

« L’objectif prioritaire est de proposer à nos clients flottes des véhicules qui améliorent la sécurité sur les routes et de fluidifier la circulation : les voitures communiquent entre elles et s’alertent, en temps réel, en cas de dangers, de ralentissements et d’accidents. Les gestionnaires d’infrastructures tels que la SANEF(1)transmettent également aux véhicules équipés des informations sur les conditions de circulation, les chantiers, la vitesse autorisée, les accidents ou les obstacles dangereux sur la route.» précise Christine Tissot, chef du projet SCOOP au sein du Groupe Renault. »

 

La flotte de Mégane équipées du protocole SCOOP utilise des technologies qui préparent les véhicules autonomes et connectés de demain : des capteurs et calculateurs recueillent et analysent de nombreuses informations telles que la vitesse du véhicule, l’angle du volant, le manque potentiel d’adhérence des pneus lié aux conditions climatiques, la mise en route de l’essuie-glace, le déclenchement des airbags, etc. Si un problème est détecté, le véhicule émet automatiquement un message d’alerte à partir de son boîtier embarqué vers les autres véhicules équipés de SCOOP et vers les unités fixes situées le long des routes. Ces unités informeront, à leur tour, les secours en cas d’incident important. Dans le cadre du pré-déploiement, ces unités fixes sont présentes sur 2 000 kilomètres de routes en Ile-de-France, le long de l’A4, en Isère et sur les rocades de Bordeaux ainsi qu’en Bretagne.

Initié en 2014, le projet européen SCOOP rentre activement dans sa phase de roulage grâce notamment à cette flotte de 1000 Renault Mégane produites à l’usine de Palencia en Espagne.

« Le Groupe Renault est actuellement en discussion avec plusieurs entreprises françaises pour l’intégration de Mégane équipées du système SCOOP au sein de leur flotte. Ces entreprises ont compris cette opportunité de responsabilité sociétale qui contribue à la sécurité routière de leurs employés. A travers le projet SCOOP, elles participent également à la préparation de l’écosystème des véhicules autonomes et connectés du futur » souligne Nadine Leclair, SVP, Directeur Expertise.

Le boitier embarqué, qui émet les messages d’alerte, utilise un protocole de communication haute performance par onde radio de type Wi Fi. Ce protocole utilise la dernière génération de technologies d’ITS(2) G5 avec une fréquence dédiée de 5,9 GHz. Il est adapté aux objets en mouvement et offre une portée allant jusqu’à 1000 mètres. Le protocole contrôle systématiquement l’authenticité des messages et agit avec réactivité, en temps réel, pour éviter les collisions. Il garantit également un usage anonyme des données traitées, conformément à la préservation de la vie privée de son utilisateur.

(1) SANEF : Société des Autoroutes du Nord et de l’Est de la France
(2) ITS : Intelligent Transportation System

 

 

 

 

source média renault

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.